TOUTE L'ACTU >

Club Somme 24 : soutien des athlètes et entretien avec Thomas le Pape

Par Lionel Herbet

ESPOIRS OLYMPIQUES

Amiénois depuis trois ans, Thomas Le Pape lorgne de plus en plus vers Paris 2024
Il était présent mardi en fin de journée devant le complexe Georges Vallerey à Amiens avec d'autres présélectionnés pour les Jeux de Paris en 2024, invité d'Amiens Métropole représenté par Alain Gest dans le cadre de l'inauguration de la fresque ASPA J 24 de l'artiste Sitou, dédiée aux J O de Paris et la ville d'Amiens. Thomas Le Pape est un jeune nageur qui défend les couleurs du club d'Amiens et c'est vrai que par rapport à certains, notamment Mewen Tomac, est quelque peu méconnu.


4ème en partant de la gauche


Thomas comment avez vous débuté la natation et quand êtes vous arrivé à Amiens ?
Cela fait trois ans que je suis arrivé ici à Amiens et j'étais encore junior. Je venais de Dieppe qui n'est pas très loin d'Amiens. J'ai commencé très jeune la natation à l'âge de quatre ans.
Mes parents pensaient que pratiquer très tôt la natation était important surtout quand on voit le nombre de noyades en mer.
J'ai aussi pratiqué le judo et le V T T et j'avais préféré les sports de combat. Je me sentais vraiment bien dans l'eau et après l'initiation, je suis passé au stade de la compétition. J'ai fait de la brasse mais aujourd'hui, je pratique toutes les nages.
Depuis, j'ai terminé 3e du championnat de France du 200m brasse cette année , plusieurs fois champion de France junior et l'été dernier, j'ai participé aux Jeux Méditerranéens en Algérie à Oran.

Et les études ?
Je suis en école d'ingénieur à l'Université d'Amiens.

Combien d'heures par semaine ?
Pour ce qui concerne les entrainements, il faut compter 25 heures par semaine. Autant sinon plus pour les études. D'un lieu à l'autre je me déplace à trottinette et il me faut une vingtaine de minutes. C'est plus rapide qu'en voiture mais il faut faire attention.

Vos objectifs pour 2023 ?
D'abord j'espère progresser d'une compétition à l'autre. Au programme international, les Jeux Mondiaux Universitaires mais j'ignore où (cette année, c'était en Chine).

Alain Gest a annoncé une rallonge financière pour les athlètes présélectionnés pour 2024. Une bonne nouvelle ?
Bien sûr que c'est une bonne nouvelle. Personnellement, je ne suis pas aidé par la Fédération française de natation. Vous savez, je ne roule pas sur l'or car je fonctionne avec les aides du Département et de la Région.






Alain Gest annonce une rallonge financière pour les membres du Club Paris 24

C'était sûrement le bon moment, celui qui coïncidait avec l'inauguration officielle de la fresque de l'artiste Sitou sur un mur du complexe Georges Vallerey à Amiens. Une fresque dédié aux Jeux Olympiques de Paris 24 mais surtout de l'engagement de notre département et d'Amiens Métropole pour ce grand rendez-vous mondial.

Alain Gest le président d'Amiens Métropole a souligné que toutes les communes de la Métropole étaient aussi concernées par les Jeux de Paris. Il a notamment rappelé qu'Amiens compte à l'heure actuelle neuf centres labellisés pour onze disciplines.
"Cela fait un siècle que la France attendait le retour des Jeux Olympiques, a-t-il déclaré. Amiens ne pouvait pas être absent de ce grand rendez-vous.
Ces derniers mois nous ont permis d'entrer dans la préparation active de la prochaine olympiade. Notre projet "Amiens se prend aux Jeux" concerne l'accueil d'athlètes venus du monde entier dans le cadre de leur préparation.
Parmi les stades, nous avons le stade Urbain Wallet à deux pas de cette fresque.
Ces derniers mois, nous avons noué des contacts avec des représentants d'équipes du monde entier et plusieurs se sont déplacés pour visiter nos installations.
Certaines nous ont même déjà promis leur présence avant les Jeux comme la natation et le tennis de table japonais qui viendront à Amiens dès 2023 et en 2024, juste avant de rejoindre le village olympique.
Nous sommes donc fiers d'accueillir de grandes délégations mais aussi des touristes, des supporters et des journalistes du monde entier.
Je précise qu' au Japon, le tennis de table, la natation sont de très haut niveau
".

Alain Gest a ensuite abordé un problème important et qui concerne surtout les athlètes présélectionnés et qui sont licenciés dans des clubs d'Amiens Métropole. Les nageurs et les athlètes sont les plus nombreux nombreux.
C'est l'aspect financier qui a été abordé et on sait que nos présélectionnés sont aidés par le département de la Somme. Certains sont aussi aidés par leur fédération mais dans l'ensemble, ces athlètes doivent vivre chichement tout en préparant les Jeux. Nous avons déjà évoqué le cas de l'athlète Thomas Jordier et du nageur Thomas Le Pape qui ne roulent pas sur l'or.
Alain Gest a promis de débloquer dans un premier temps une somme de 40 000 euros pour cette année et évidemment, en 2023 et 2024, l'opération sera reconduite.
Le Président d'Amiens-Métropole a ensuite lancé l'idée qui consisterait à ce que des partenaires privés viennent eux aussi soutenir nos athlètes. Dans le passé, cette initiative avait déjà eu lieu par l'intermédiaire à l'époque du comité régional olympique et sportif.
Voilà une excellente initiative lancée par Alain Gest et qui a pour objectif de permettre à nos athlètes de ne pas être tentés à quitter notre département pour rejoindre une région plus attractive financièrement parlant.


Lionel Herbet



RECHERCHE



CONTACT

somme@franceolympique.com



Tél : 03 22 47 34 96

Réservation de Salles



Planning Décembre

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter.

Réseaux Sociaux

FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

PROGRAMME DE FORMATION 2022 :



DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...