TOUTE L'ACTU >

ASSEMBLEE GENERALE DU DISTRICT DE LA SOMME "LE FOOTBALL NOUS A BEAUCOUP MANQUES"…



C'était ce samedi dans la grande salle du Crédit Agricole à Amiens, la première assemblée générale des clubs du district de la Somme, sous la houlette de Pascal Tranquille dont on sait qu'il a succédé, voici un peu plus d'un an à Marcel Glavieux.

Ce dernier sera resté 33 ans à la présidence et ce n'est pas un record puisque dans le passé, Henri Leclercq avait fait mieux. Marcel Glavieux a été élu Président d'Honneur du District et les représentants des clubs se sont levés pour l'applaudir longuement.

Le premier commentaire que nous puissions faire au terme de plus de trois heures d'interventions et d'échanges de qualité, c'est que Pascal Tranquille s'est rapidement drapé dans son costume de président.

Il a mené cette assemblée générale de main de maître avec à la fois de la fermeté mais aussi une grande souplesse. Il aime citer Coluche et cela nous fait du bien surtout à cette époque.

Cette assemblée devait surtout évoquer la pandémie qui a perturbé nos compétitions et d'autres sujets sont revenus sur la scène, tels le bénévolat, l'arbitrage, les subventions etc mais aussi le foot féminin et les nouvelles formes de la pratique comme par exemple le football en marchant( mais oui çà existe).

Le constat général qu'il en ressort est que cette longue période de pandémie nous a tous empêchés soit de pratiquer soit de nous rendre dans les stades et nous pensons au public.

"Le football nous a manqués mais le football est éternel" a-t-on souvent entendu ce samedi tandis qu'un membre important de la Fédération a tenu à relativiser parfois les enjeux des résultats surtout au niveau départemental et qu'il convient parfois de relativiser: "Le football est certes important mais cela ne reste sur du football". .

Tous les intervenants ont bien sûr évoqué le problème du bénévolat.

Un sujet vieux comme le monde et vrai serpent de mer.

Depuis combien de temps le sujet revient sur le tapis?
Des présidents de la République avaient même eu l'idée de faire voter une loi sur le bénévolat.
Elle attend toujours.

Pascal Tranquille va un peu plus loin et certes il n'est pas le premier à oser tenter cette aventure: prochainement puisque dans le passé le Comité Régional Olympique et sportif alors présidé par François de Massary l'avait conçu et réalisé.

Le district de la Somme va donc organiser une soirée des Bénévoles.
Vous savez ce sont ces dirigeants de clubs, le plus souvent anonymes qui, dans les petits villages remplissent toutes les missions (traçage de terrain, conduite des joueurs à l'extérieur, fonction d'arbitre ou juge de touche chez les jeunes)..
.Au cours de cette soirée des Bénévoles prévue en février 2022, le district procèdera à la remise des médailles qui habituellement se faisaient à la fin des assemblées générales, un peu à la sauvette, en catimini.

"Merci aux Bénévoles sans qui le football ne serait pas ce qu'il est devenu" a-t-on entendu.
Pascal Tranquille s'est montré confiant et il espère comme tout le monde que cette saison ira à son terme en sachant que ce n'est ni lui ni les dirigeants nationaux qui peuvent avoir un pouvoir de décision.

Pascal Tranquille reconnait que le chantier qui l'attend jusqu'au terme de son premier mandat est vaste avec l'amélioration de la formation des joueurs, des dirigeants. Le District fera tout pour apporter de l'eau au moulin de la Ligue des Hauts de France représentée par son président..
Toutefois, il faut être conscient que le nombre de bénévoles dans les clubs a fondu comme neige au soleil.

Certes, la pandémie a joué un rôle néfaste mais il y a aussi l'usure, la fatigue et peut-être aussi l'envie de voir si ailleurs, l'herbe est plus verte.
Si le nombre de dirigeants a baissé, que dire de celui des arbitres?
Depuis 2018, 65% de jeunes arbitres ont arrêté.

Jean Christophe Favereaux qui défend cette corporation, est venu expliquer le défi qui l'attend afin de recruter de jeunes arbitres qui sont les plus vulnérables lorsque se présentent les difficultés sur les terrains.

Conséquence de cette désaffection des "hommes en noir", : il y a moins de matches qui sont arbitres par des officiels chaque week-end.
Les anciens restent et ils ont passé le temps d'être découragés lorsqu'ils se font engueuler sur les terrains.

Alors, J.C. Favereaux va lancer le Challenge de l'Arbitrage. Avec sa commission, il souhaite relancer le recrutement des jeunes arbitres. Il y aura des récompenses pour les clubs ayant incité de jeunes licenciés à se lancer dans l'arbitrage (bons d'achat notamment) .

"C'est la priorité de cette mandature" a lancé Jean Christophe Favereaux
Jadis, la Somme était un des trois districts de la Picardie.

Aujourd'hui, il n'est qu'un des sept districts de la Ligue des Hauts de France.

Ce qui n'empêche pas le président des Hauts de France d'affirmer que la Ligue ne peut rien faire sans les districts et qu'aucun club, fut il le plus modeste, reste sur le bord du chemin..

Pour sa part, Margaux Delétré qui représente le sport au Conseil départemental a rappelé que le Département avait augmenté sa subvention de 30% auprès du district et que le football était la vie de nos villages, un lien social et qu'il véhiculait de vraies valeurs.

Lionel Herbet




RECHERCHE



FLASH INFO OCTOBRE 2021

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR TÉLÉCHARGER

PROGRAMME DE FORMATION 2021 :



DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...

INFOS C.N.O.S.F.

LES STATUTS DU C.D.O.S. DE LA SOMME...

Cliquez ci-dessous pour les consulter...

C.R.I.B. DE LA SOMME

NOUVEAU !

FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

PLAQUETTE TERRE DE JEUX 2024

Cliquez ci-dessous pour télécharger la plaquette

Plaquette terre de Jeux 2024

SPORT ET PARTAGE...


Cliquez ci-dessus pour télécharger la plaquette.
Pour des renseignements complémentaires n'hésitez pas à contacter Clément au 03.22.47.34.96
Cliquez ici pour télécharger la demande d'aide.

"LA SOMME DES OLYMPIQUES"

DIAPORAMA DU COLLOQUE : "PARTENARIATS PRIVES : COMMENT SE MOBILISER EN TANT QU'ASSOCIATION SPORTIVE..."


CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DIAPORAMA...