COMITÉ DÉPARTEMENTAL NATATION >

JEREMY STRAVIUS MERITERAIT PLUS DE CONSIDERATION…




Au lendemain de ses sept titres nationaux à Montpellier, Jérémy Stravius était l'invité lundi soir, de l'émission la Tribune, animée par Mathieu Dubrulle.
Le nageur amiénois a en effet réussi une superbe moisson en remportant le 50m nage libre, les 50 et 100m papillon, les 50 et 100m dos et le 100m 4 nages. Cette dernière épreuve comporte la brasse qui n'est pas le point fort de Jérémy.

Jérémy Stravius est donc reparti pour une nouvelle aventure alors qu'il aura le 14 juillet prochain, 30 ans. Ce qui en fait aujourd'hui le leader incontesté de la natation française, le grand frère en quelque sorte. Mais dit-il « les jeunes me poussent et cette relève m'aide à continuer ». Parmi ces jeunes, Maxime Grousset qui peut-être sera le successeur de Stravius à Amiens.

Pour Jérémy Stravius, la décision la plus difficile à prendre a été double : à la fois repartir avec son entraîneur de toujours Michel Chrétien mais aussi tout faire pour être sélectionné pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Il sait pourtant que les minimas seront très rigoureux et qu'il n'attendra pas de cadeau.
Qu'importe, Jérémy s'est remis au travail. Chaque matin, il s'entraine avec ses équipiers d'Amiens-Métropole. Il a changé quelque peu son programme en ce sens qu'il parcourt tous les jours environ 6 kilomètres du lundi au samedi mais qu'il est moins dans l'eau et s'adonne plus à la musculation.

Bref, Jérémy se sent comme…un poisson dans l'eau.

Ses sept titres de champion de France (en petit bassin) lui donnent évidemment le moral avant les championnats d'Europe au Danemark.

Ce dimanche, il a accepté de donner le coup d'envoi du match ASC-Lyon avant de prendre le lendemain, la route de Copenhague.

Pour Michel Chrétien, Jérémy « est très affuté ». Les deux hommes sont de nouveau sur la même longueur d'onde. Cette entente, cette complicité entre ces deux hommes est donc de bonne augure pour l'avenir.

Jérémy ira, du moins on l'espère, à Tokyo en tant que sociétaire du club d'Amiens. Il est resté fidèle à sa région, à sa ville et à son club. Pourtant, il a reçu des propositions alléchantes de la part du club de Marseille. Il les a refusées mais pour autant, sa situation sur place n'a guère évolué. D'autres seraient partis. De même Jérémy n'a jamais été consulté sur le projet de la nouvelle piscine. Dommage.

A bientôt 30 ans, Jérémy qui restera dans l'histoire du sport picard comme un des trois grands champions les plus titrés (avec Ermenault et Bette), pense à son avenir. Ce devrait être la construction d'un Karting à Dury.

Lionel Herbet



  • TOUTE L'ACTU >
  • Formation Handisport et Sport Adapté: faciliter l'accès à la pratique sportive au plus grand nombre
  • Réunion du réseau Sport Santé Samarien à la Maison des Sports
  • Faites connaissance avec les Phryges !
  • Performance automnale des athlètes samariens
  • Club Somme 24 : soutien des athlètes et entretien avec Thomas le Pape
  • Erwan Konaté " Le saut en longueur, c'est quelque chose qui me donne envie d'avoir des ailes"
  • Nouveau lauréat du Challenge Robert Brandicourt
  • Manon PRUVOT, championne d'Europe Espoirs Féminins
  • RECHERCHE



    CONTACT

    somme@franceolympique.com



    Tél : 03 22 47 34 96

    Réservation de Salles



    Planning Décembre

    Pour plus d'informations, veuillez nous contacter.

    Réseaux Sociaux

    FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

    PROGRAMME DE FORMATION 2022 :



    DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...