ACTUALITÉ DES COMITES DÉPARTEMENTAUX > COMITÉ DÉPARTEMENTAL CANOË-KAYAK >

CANOË-KAYAK, FREDERIC MOMOT « POUR L'INSTANT, JE N'AI PAS DEMANDE MA MUTATION »…




Cela fait maintenant cinq ans que Frédéric MOMOT est le C T S picard de canoë-kayak. Il se plait visiblement dans notre région et il enregistre les progrès d'une discipline qui peut se pratiquer sur plusieurs bases : slalom à Picquigny, course en ligne sur le bassin de l'Ailette et la mer à Saint-Valery.
« Pour l'instant, je n'ai pas demandé ma mutation et je trouve qu'on véhicule trop de préjugés sur la Picardie. Je ne suis pas né en Picardie, je ne suis pas licencié en Picardie mais je m'aperçois que les Picards sont très attachés à leur région. Je constate qu'il y a une vraie culture picarde» nous répond Frédéric MOMOT que nous avons rencontré dimanche dernier à Picquigny à l'occasion du Nat 3 de slalom.

Frédéric, comment se situe dans le calendrier ce rendez-vous de Picquigny ?
Au niveau du slalom, des épreuves se sont déjà déroulées au niveau du Nat. E3. Par contre, c'est le dernier rendez-vous avant la finale qui aura lieu à Corbeil Essonnes. Pour les slalomeurs picards, ce sont donc les derniers réglages effectués à Picquigny avant la grande finale.
A Picquigny, nous avons enregistré 165 départs avec des concurrents venus de la Normandie, Champagne-Ardenne, du Nord Pas de Calais, et de l'Ile de France.
Picquigny n'est pas situé bien loin d'Amiens. Certains ont donc dormi à l'hôtel mais nombreux sont ceux qui ont planté une tente et ils ont passé la nuit sur place.

Parlez nous du parcours ?
Le parcours change avec le niveau d'eau. Cette année, il y a beaucoup d'eau. Le traceur Quentin BOVE, le fils de Serge mon prédécesseur au poste de CTS, président de la commission régionale de slalom et qui fait partie des 25 meilleurs français, a supervisé le parcours. Il a constaté le niveau d'eau et les mouvements d'eau. Quentin a concocté un parcours très glissant, très fluide et qui apparemment a été apprécié de tous. Le retour que j'ai eu est très positif.
Cette année, le parcours comportait 18 portes avec six portes en remontée. Le parcours était bien équilibré. Il faut aller vite, avec sa tête, bien passer entre les piquets et surtout pas les toucher faute de quoi des pénalités seront rajoutées.
Je trouve que c'est un bon compromis. Au niveau des juges, il y a la présence de six postes avec trois juges par poste. Il y a également une partie gestion de course avec 4-5 personnes qui sont des juges. Ceux-ci sont reconnus au niveau national. En terme de bénévoles, on peut rajouter entre 20-30 personnes qui gravitent autour de l'épreuve.

Comment se porte le canoë-kayak en Picardie ?
Il se porte très bien. Nous avons de beaux évènements avec récemment le championnat de France de course en ligne sur le bassin de l'Ailette. Fin juin, nous aurons à Saint Valery un Sélectif national mer et je vous annonce que nous allons revoir la Baie des Phoques car tous les feux verts sont ouverts pour repartir sur de bonnes bases.

Un mot sur Maximilien DUVETTE, l'enfant du pays ?
Maximilien a eu un petit souci physique cet hiver. Il n'a pu ainsi disputer les championnats de France para-canoë qui se sont déroulés en Picardie. Cela a été un vrai crève-cœur pour lui. Nous continuons à le suivre et nous mettrons tout en oeuvre pour l'accompagner. Nous attendons de bonnes nouvelles de sa part.
Votre avis sur Caroline LOIR qui a quitté à la fois son club de Rivery et la Picardie ?
Cela fait mal pour la Picardie. Mais elle n'est pas la seule car en canoë, Flora BOVE est aussi partie récemment. Elle a quitté son club de Loeuilly pour la Champagne-Ardenne. Nous avons toujours soutenu Caroline et si aujourd'hui, elle a le statut qui est le sien, nous y sommes pour quelque chose. Nous avons du mal à comprendre même si cela fait un moment qu'elle est à Pau.

Enfin, Frédéric, un mot sur la Base Nautique de Picquigny ?
Nous travaillons actuellement en étroite collaboration avec le comité de la Somme, le club local, avec le Conseil Régional et le Conseil Général, l'Etat avec le CNDS pour développer cette base nautique de Picquigny. Tout le monde est prêt. Les financeurs sont présents.
« Nous attendons le feu vert de la Com de Com. Cette Base Nautique est en bonne voie et nous allons prendre contact avec le nouveau président de la Com de Com. Mais le technicien que je suis précise qu'il ne faudra pas oublier le bassin d'eau vive car si nous avons une Base nautique flambant neuf et qu'à côté, les bords sont en train de s'écarter et que les rochers s'en vont, ce serait dommage.
« En Picardie, Picquigny est le seul bassin d'eau vive qui existe. Nous avons la chance d'avoir un lieu naturel à la fois culturel et sportif très intéressant. Ce serait dommage de ne pas le préserver et le bonifier. Honnêtement, il ne nous manque pas grand-chose, seulement quelques signatures en bas des documents officiels.


Lionel HERBET



  • TOUTE L'ACTU >
  • LA RENTREE AU C D O S : "NOUS ALLONS ETRE DANS LA GALERE"
  • HOMMAGE, LE JOUR OÙ SAMUEL PRÉVOT A PLEURÉ EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE,,,
  • HISTOIRE : LE CHALLENGE DE L'EXPLOIT SPORTIF AVANT LE … CHALLENGE BRANDICOURT…
  • LE SPORT S'APPRÊTE À VIVRE DES JOURS DIFFICILES...
  • LES JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO REPORTES EN 2021...
  • LE  C.D.O.S. SOMME OFFICIELLEMENT LABELLISE TERRE DE JEUX  2024...
  • DISPARITION, MICHEL HIDALGO AVAIT MIS FIN À 80 ANS DE DISETTE
  • HOCKEY EN SALLE - GRAINES DE CHAMPION…
  • RECHERCHE



    PROGRAMME DE FORMATION 2020 :

    DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...

    C.R.I.B. DE LA SOMME

    NOUVEAU !

    FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

    PLAQUETTE TERRE DE JEUX 2024

    Cliquez ci-dessous pour télécharger la plaquette

    Plaquette terre de Jeux 2024

    SPORT ET PARTAGE...


    Cliquez ci-dessus pour télécharger la plaquette.
    Pour des renseignements complémentaires n'hésitez pas à contacter Clément au 03.22.47.34.96
    Cliquez ici pour télécharger la demande d'aide.

    "LA SOMME DES OLYMPIQUES"

    DIAPORAMA DU COLLOQUE : "PARTENARIATS PRIVES : COMMENT SE MOBILISER EN TANT QU'ASSOCIATION SPORTIVE..."


    CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DIAPORAMA...