ACTUALITÉ DU CDOS >

DÉPART D'ARNAUD POULY POUR LE VAR…



Ce vendredi 20 décembre, Arnaud Pouly fait ses adieux à notre région. Il va en effet prendre de nouvelles fonctions dans le Var en tant que directeur départemental de la cohésion sociale. Avant qu'il ne nous quitte, nous avons demandé à Arnaud Pouly ses impressions sur son passage dans notre département et de nous livrer ses meilleurs souvenirs.

Arnaud, rappelez-nous votre parcours dans notre région ?

J'ai débuté ma carrière dans la Police Nationale en 1989. J'étais policier à proximité de Sarcelles.
Lorsque je suis arrivé dans la Somme en 1996, je sortais de l'institut régional d'administration de Bastia. J'ai alors choisi l'Education Nationale et j'ai été nommé intendant du lycée Edouard Branly à la cité scolaire Amiens Sud.

En 2001, j'ai été reçu au concours d'inspecteur de la jeunesse et des sports. J'ai alors été affecté à la DRDJS de Picardie où j'ai rempli successivement les fonctions de chef du service jeunesse, chef du service sport et chef du service formations et diplômes.

En 2007, j'ai sollicité un détachement dans le corps des personnels de direction de l'Education Nationale. J'ai alors été nommé principal adjoint du collège Gaston VASSEUR de Feuquières en Vimeu puis en 2008, proviseur adjoint de la cité scolaire DELAMBRE-MONTAIGNE, en charge du Lycée professionnel MONTAIGNE.
En 2009, à ma demande et parce que les services de l'Etat au niveau territorial évoluaient et se transformaient, j'ai souhaité postuler le poste de directeur départemental adjoint. J'ai été nommé sur ce poste début 2010.

Après 4 ans sur cette fonction, j'ai décidé de solliciter le poste de directeur départemental de la cohésion sociale du Var. Je serai nommé sur ce poste à compter du 6 janvier 2014.

Durant votre passage, vous avez enregistré la notion de cohésion sociale à la jeunesse et les sports. Comment s'est passée cette nouvelle orientation ?

Ma vision de la jeunesse et des sports dans le champ cohésion sociale est une vision très optimiste. En effet, je suis convaincu que les actions « jeunesse et sports » et le savoir-faire de ses agents est un atout formidable
pour œuvrer en faveur des citoyens les plus démunis, ceux qui n'ont pas les moyens d'accéder à des loisirs qui les ouvrent sur le monde. « Jeunesse et sport » est un outil pour réussir en matière de politique de la ville,
pour aider les plus isolés à retrouver du lien social ( personnes sans abri hébergés en hébergement d'urgence, femmes en CHRS victime de violence, personnes en situation de handicap domiciliées en milieu rural, Etc.).
C'est en ces termes que « Jeunesse et sports » fait partie intégrante de la cohésion sociale.



Quels souvenirs garderez-vous de la Picardie et plus particulièrement de la Somme ?

J'ai beaucoup de beaux souvenirs de mon long passage en Picardie. J'y ai d'abord rencontré mon épouse, une Picarde pure souche qui va descendre dans le Sud. Sur un plan professionnel, ce sont les émeutes de 2012 qui m'ont marquées, pas tant par les faits de violence que l'on connaît qui représentaient le symptôme de souffrances et de frustrations vécues par de nombreux jeunes, mais plutôt par le niveau très élevé de réactivité des services de l'Etat et des partenaires associatifs suscité par un préfet volontariste.

L'Etat a démontré que grâce à ses partenaires associatifs, il pouvait innover et impulser des actions qui changent aujourd'hui la vie de nombreuses personnes dans les quartiers. La création de postes de « médiateurs nomades » en est un bel exemple.

Il s'agit d'éducateurs sportifs formés à la médiation qui vont en fin d'AM dans le quartier Nord à la rencontre des jeunes les plus désocialisés et qui leur proposent de se retrouver le soir de 19H00 à 22H00 dans un gymnase pratiquer un sport.

Ce sport est bien sûr un prétexte pour communiquer et les aider à monter un 1er projet de vie ( service civique, inscription dans un club sportif, aide à la rédaction d'un CV, etc.).

Enfin, je voudrai préciser que le partenariat très productif avec le mouvement sportif représenté par son président Marcel GLAVIEUX a permis de bien évoluer sur de nombreux sujets à forts enjeux tels que la lutte contre la violence sur les terrains sportifs ou encore l'aide à la licence en faveur des plus isolés socialement (dispositif d'initiative locale aujourd'hui géré par le CDOS intitulé « sport et partage »).

Ce partenariat est très précieux et il doit continuer à exister.



Propos recueillis par Lionel HERBET



  • TOUTE L'ACTU >
  • ASSEMBLEE GENERALE DU BALLON AU POING...
  • APPEL A PROJET CONCERNANT FOND DE DEVELOPPEMENT DE LA VIE ASSOCIATIVE…
  • AU-REVOIR, JEREMY STRAVIUS TIRE SA REVERENCE…
  • LES JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES DU COLLEGE "LOUISE MICHEL" DE ROYE AVEC LE C.D.O.S. SOMME...
  • MEDAILLES SPORTIFS: COMMENT ENRAYER LA CHUTE DES LICENCIES ?
  • INFORMATION SUR LE DISPOSITIF SERVICE NATIONAL UNIVERSEL...
  • LA SOMME LABELLISEE "TERRE DE JEUX 2024"...
  • SOUTIEN A NOS AMIS AUSTRALIENS !
  • RECHERCHE



    PROGRAMME DE FORMATION 2020 :

    DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...

    ASSEMBLEE GENERALE DU C.D.O.S. DE LA SOMME...


    La prochaine Assemblée Générale aura lieu le :
    jeudi 27 février 2020


    Elle sera précédée d'une Assemblée Générale Extraordinaire...

    Rendez vous donc à 18h à la Maison des Sports...

    C.R.I.B. DE LA SOMME

    NOUVEAU !

    FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

    PARTENAIRE :

    PLAQUETTE TERRE DE JEUX 2024

    Cliquez ci-dessous pour télécharger la plaquette

    Plaquette terre de Jeux 2024

    SPORT ET PARTAGE...


    Cliquez ci-dessus pour télécharger la plaquette.
    Pour des renseignements complémentaires n'hésitez pas à contacter Clément au 03.22.47.34.96
    Cliquez ici pour télécharger la demande d'aide.

    "LA SOMME DES OLYMPIQUES"

    DIAPORAMA DU COLLOQUE : "PARTENARIATS PRIVES : COMMENT SE MOBILISER EN TANT QU'ASSOCIATION SPORTIVE..."


    CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DIAPORAMA...

    PARTENAIRE :