COMITÉ DÉPARTEMENTAL NATATION >

NATATION CHAMPIONNATS D'EUROPE, BRAVO JEREMY…




La France, première nation européenne l'été dernier en grand bassin, est descendu à la sixième place lors de l'Euro 2013 en petit bassin à Herning (Danemark), avec six médailles dont deux en or glanées par son héros de la semaine, Jérémy Stravius.

La dernière journée de ces championnats a été la plus riche pour les Bleus alors que l'Amiénois s'est offert sa troisième médaille à Herning, l'or sur 100 m dos (49"74). Sur le podium, il a de nouveau côtoyé son rival Camille Lacourt (troisième en 50"44), alors que la jeune Charlotte Bonnet est allée chercher l'argent sur 200 m libre.

Stravius, co-champion du monde du 100 m dos avec Lacourt en 2011 (grand bassin), a été impressionnant de lucidité toute la semaine et a prouvé qu'il savait enchaîner les courses avec talent au niveau international, un pari risqué mais réussi.

Voilà qui confirme qu'il est un véritable leader de la natation française : « Il l'a été de A à Z, insiste Stéphane Lecat, conseiller technique régional de Picardie et membre de la délégation française à l'Euro danois. On a vraiment un athlète d'exception. Il s'affirme de plus en plus comme un grand champion. »

Seulement dix minutes entre deux finales hier

Un champion qui a donc conservé ses deux titres sur 50 et 100 m dos, tout en ajoutant une corde à son arc en papillon avec une deuxième place sur 100 m et une cinquième, hier, sur 50 m, juste après son 100m dos victorieux.

« Il n'a eu que dix minutes entre les deux courses pour récupérer, observe son entraîneur Michel Chrétien comme pour excuser l'Amiénois de n'avoir pas gravi un podium de plus. Il était un peu émoussé. »

Malgré tout, la France a été bien loin des 29 médailles, dont 12 en or, glanées lors de la dernière édition. Certes à la maison, à Chartres, dans la foulée de Jeux olympiques brillants et sans de nombreuses pointures européennes.

Et puis à Chartres, il y avait eu les champions olympiques Yannick Agnel et Florent Manaudou, ou encore Frédérick Bousquet, dont les absences ont pesé lourdement. Y compris sur les relais : aucune médaille sur les six relais en dépit d'un Stravius qui a, là aussi, donné le maximum.

La France avait fait le choix d'envoyer une grosse délégation à Herning, dont pléthore de jeunes nageurs à observer, tel l'Amiénois Théo Fuchs.

« C'était sa première sélection, rappelle Chrétien. Il a fait ses temps et n'a rien lâché. Ce n'est pas évident quand on sait qu'on a peu de chances d'aller en finale. »

Reste que la jeune génération a encore des étapes à franchir. « On a appris énormément de choses en partant avec des jeunes et ce sera très utile pour Berlin », assure l'entraîneur en chef de la sélection française Romain Barnier en se projetant pour le rendez-vous de l'année, les Championnats d'Europe en grand bassin à Berlin (19-24 août2014).

Quelques enseignements, donc, et aussi cette confirmation que Stravius a véritablement endossé le costume de chef de file.

Source Courrier Picard



  • TOUTE L'ACTU >
  • Formation Handisport et Sport Adapté: faciliter l'accès à la pratique sportive au plus grand nombre
  • Réunion du réseau Sport Santé Samarien à la Maison des Sports
  • Faites connaissance avec les Phryges !
  • Performance automnale des athlètes samariens
  • Club Somme 24 : soutien des athlètes et entretien avec Thomas le Pape
  • Erwan Konaté " Le saut en longueur, c'est quelque chose qui me donne envie d'avoir des ailes"
  • Nouveau lauréat du Challenge Robert Brandicourt
  • Manon PRUVOT, championne d'Europe Espoirs Féminins
  • RECHERCHE



    CONTACT

    somme@franceolympique.com



    Tél : 03 22 47 34 96

    Réservation de Salles



    Planning Décembre

    Pour plus d'informations, veuillez nous contacter.

    Réseaux Sociaux

    FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

    PROGRAMME DE FORMATION 2022 :



    DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...