ACTUALITÉ DU CDOS >

MARC ROGUET « JE SUIS TOMBE AU BON MOMENT »…

Champion olympique du saut d'obstacles par équipes en 1976, à Montréal, Marc ROGUET était jeudi dernier l'invité du C D OS à Amiens. Il a fait l'unanimité par sa disponibilité et surtout sa simplicité. Surtout, le cavalier de Pargny près de Nesle dans la Somme, était heureux de savourer ce moment lui qui, en près de 40 ans, n'avait jamais été invité par la Fédération Française des Sports Equestres , à l'exception de cette année.

Qu'importe, Marc ROGUET n'en veut à personne.

Personne ne lui enlèvera cette médaille d'or. 1976 reste pour lui une année magique car dans toute sa carrière, il n'a disputé qu'une fois les Jeux.
« Je suis tombé au bon moment » glisse-t-il avec le sourire.

Depuis 1976, le monde sportif a bien changé. Les sélectionnés pour les Jeux sont suivis par le CROS Picardie et le CDOS.

Rien à voir avec la discrétion qui entourait le départ mais aussi le retour de nos médaillés puisque rappelons le, Daniel SENET était également monté sur le podium une semaine avant. Les deux médaillés étaient ensuite revenus à Amiens en toute discrétion.

« De Montréal, il me reste de beaux souvenirs. Et puis, c'était une affaire d'équipe avec trois bons copains Hubert PAROT, Michel ROCHE et Marcel ROZIER et un super chef d'équipe. Sans oublier le cheval Belle de Mars qui appartenait au docteur Trinez. Celui-ci avait refusé de vendre ce cheval à des Belges, me la réservant pour les Jeux.

« Il y avait du monde qui pouvait être champion olympique. Si nous avions par exemple recouru le lendemain, peut-être que nous n'aurions pas gagné. Par équipes, il y a beaucoup plus de pression que sur le plan individuel. Vous n'avez pas le droit de décevoir les copains. Et puis, il y a le drapeau. On représente un pays. C'est un moment unique quand vous voyez le drapeau qui monte dans le ciel et que retentit la Marseillaise. Cela dure une bonne minute et là, je vous assure, on craque.

« La grande force de notre entraineur a été dès le mois de mars, alors que nous étions six cavaliers, de composer son quatuor. En effet, le cheval de Janou Lefebvre est tombé au premier concours à Rome, tandis que Gilles Bertrand de Balanda avait lui un cheval qui n'était pas en possession de tous ses moyens.

« Notre entraineur M. D'Orgeix a alors dit que nous serions quatre à Montréal. Pourtant, il a été l'objet de pressions et c'était normal car tous les cavaliers veulent aller aux Jeux Olympiques. »


Lionel HERBET



  • TOUTE L'ACTU >
  • Réunion du réseau Sport Santé Samarien à la Maison des Sports
  • Faites connaissance avec les Phryges !
  • Performance automnale des athlètes samariens
  • Club Somme 24 : soutien des athlètes et entretien avec Thomas le Pape
  • Erwan Konaté " Le saut en longueur, c'est quelque chose qui me donne envie d'avoir des ailes"
  • Nouveau lauréat du Challenge Robert Brandicourt
  • Manon PRUVOT, championne d'Europe Espoirs Féminins
  • 📸 Pari Sport 24 à Abbeville & Interview de T. Jordier
  • RECHERCHE



    CONTACT

    somme@franceolympique.com



    Tél : 03 22 47 34 96

    Réservation de Salles



    Planning Novembre - Décembre

    Pour plus d'informations, veuillez nous contacter.

    Réseaux Sociaux

    FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

    PROGRAMME DE FORMATION 2022 :



    DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...