TOUTE L'ACTU >

L'USEP DANS LA SOMME : CINQUANTE ANS D'HISTOIRE




Au plan national, la création de l'USEP au sein même de l'UFOLEP, remonte officiellement juste avant la guerre en 1939 mais en réalité, c'est en ..1866 qu'on trouve la trace des premiers pas de la Ligue de l'Enseignement.
Par la suite, le sigle USEP deviendra courant.
Cette réunion est présidée par l'Inspecteur d'Académie et seront adoptés les statuts élaborés dans un premier temps par la commission nationale de l'Union sportive de l'Enseignement du premier degré.
En parcourant justement ces statuts, on constate que l'USEP a pour objet d'organiser et de développer indépendamment de l'éducation physique obligatoirement donnée pendant les heures de cours de scolarité, l'initiation sportive et la pratique du sport amateur pour les élèves inscrits dans les établissements du premier degré dans la Somme.
Au début, le siège de l'association se situe à l'Inspection académique 21 Place Longueville à Amiens.
Les pionniers de cette association sont MM. Jean Petit, Inspecteur d'Académie ; Maurice Alleaume, Inspecteur Primaire à Montdidier ; Pierre Joly, instituteur à Longueau ; Jean Prunié, professeur d'éducation physique à Amiens ; Raymond Bernard, instituteur à Amiens ; Raphaël Jolly, directeur d'école à Amiens ; Mary Minot, instituteur à Domart-en-Ponthieu et Fernand Lemaire instituteur à Talmas.

Depuis cinquante ans, l'USEP a permis à des instituteurs de participer à des stages axés sur la pédagogie des APS. De même que des milliers d'écoliers ne pouvant trouver une place dans un club sportif, ont pu pratiquer le sport avec d'autres. Des milliers d'animateurs ont également su dynamiser les écoles rurales et urbaines, apportant ainsi plaisir aux enfants et convivialité aux maîtres.
Lors de la saison 1999-2000, 20.000 stagiaires ont pu participer au programme de formation USEP .
Par la suite, l'Ecole a changé tout comme le monde dans lequel nous vivons. L'USEP n'est plus aujourd'hui la seule habilitée à former, informer et organiser. L'USEP a dû s'adapter. A un nouveau contexte social, salaire, économique, politique, l'USEP doit désormais apporter des réponses nouvelles tout en gardant ses finalités idéologiques qui restent les mêmes : à une nouvelle politique pour l'Ecole doit correspondre une nouvelle politique pour le péri-scolaire. Le tout sans renier les valeurs qui ont fait la force de l'USEP et qui furent souvent qualifiées d'utopistes ou dépassées.
Lors du Congrès de Nancy en 1998, trois axes principaux ont été réaffirmés :
-Favoriser l'accès à l'éducation et à la culture
-Renforcer l'engagement civique
-Développer sur tous les territoires les liens et l'esprit de solidarité en actes.
En un mot, l'USEP doit continuer de proposer des activités diversifiées parmi lesquelles le licencié devra choisir. Elle doit développer une véritable culture sportive chez ses jeunes adhérents. Quoiqu'il en soit, l'instituteur reste le pilier de l'USEP. Avec l'espoir que les instituteurs qui partent en retraite soient remplacés et prennent ensuite la relève. Une crainte que partagent de nombreux directeur d'école publiques de la Somme, un département pourtant dynamique.
Les activités USEP doivent être inscrites dans le projet éducatif global de l'école. Ainsi, les enfants trouvent un champ d'application à leurs apprentissages ; les maîtres vivent une dimension gratifiante de leur métier ; les parents perçoivent l'école de manière plus positive et l'école elle-même rayonne dans le village ou le quartier.
L'USEP donne donc à l'école laïque une image flatteuse dans un contexte politique incertain.
Le monde sportif est un des partenaires de l'USEP.
Les fédérations ont tendance à recruter de plus en plus jeunes les enfants afin de les spécialiser. L'USEP qui est pourtant farouchement opposée à une spécialisation précoce est alors confrontée à deux attitudes : soit s'occuper des enfants laissés pour compte par les clubs soit engager une concertation avec ces fédérations pour envisager des actions complémentaires. Des partenariats ont donc été signés avec certaines de ces fédérations sportives, en premier lieu le football et dans la Somme les relations entre les deux parties sont excellentes.
En conclusion et pour reprendre une expression de Pascal Lheureux, actuel secrétaire général, .

Les licenciés
Lors de la première année d'activité, on recensait 136 associations dans le département. Aussi bizarre que cela puisse exister, ce chiffre a progressivement chuté et ce n'est qu'à partir de la saison 65-66 que l'USEP a pris son véritable envol pour atteindre son record absolu au cours de la saison 81-82 avec 498 associations pour 21 495 licenciés. Chiffre qui sera battu en 94-95 avec 25 833 licenciés.
Depuis 96-97, on enregistre une nouvelle chute puisqu'on note actuellement 350 associations pour 21 589 licenciés. Toutefois, en dépit de ce léger fléchissement, l'USEP se positionne en seconde position derrière le football dans le département de la Somme et reste évidemment en tête des fédérations du sport à l'école..




Aurélie, Claire et Caroline
à votre service



Durant ce Congrès national d'Amiens, trois jeunes étudiantes de l'I U T d'Amiens seront à votre service et toujours prêtes à vous renseigner.
Aurélie est originaire de Compiègne et se trouve en 2e année en technique de commercialisation.
Claire réside à Ezanville dans le Val d'Oise. Elle est également en 2e année de technique de commercialisation.
Caroline habite à Saint-Just-en-Chaussée et se trouve dans la même situation que ses deux collègues.
Toutes trois ont accepté la proposition des organisateurs dans le cadre de leur travail de recherche commerciale à l'IUT d'Amiens.
Enfin, dernier détail : aucune ne pratique le sport ce qui ne les empêche pas b en sûr de prendre très au sérieux leur fonction avant et pendant ce Congrès puisque depuis plusieurs semaines, elles se sont beaucoup investi pour remplir leur mission.



  • TOUTE L'ACTU >
  • LA RENTREE AU C D O S : "NOUS ALLONS ETRE DANS LA GALERE"
  • HOMMAGE, LE JOUR OÙ SAMUEL PRÉVOT A PLEURÉ EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE,,,
  • HISTOIRE : LE CHALLENGE DE L'EXPLOIT SPORTIF AVANT LE … CHALLENGE BRANDICOURT…
  • LE SPORT S'APPRÊTE À VIVRE DES JOURS DIFFICILES...
  • LES JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO REPORTES EN 2021...
  • LE  C.D.O.S. SOMME OFFICIELLEMENT LABELLISE TERRE DE JEUX  2024...
  • DISPARITION, MICHEL HIDALGO AVAIT MIS FIN À 80 ANS DE DISETTE
  • HOCKEY EN SALLE - GRAINES DE CHAMPION…
  • RECHERCHE



    PROGRAMME DE FORMATION 2020 :

    DISPONIBLE EN CLIQUANT ICI...

    C.R.I.B. DE LA SOMME

    NOUVEAU !

    FACEBOOK DU C.D.O.S. SOMME

    PLAQUETTE TERRE DE JEUX 2024

    Cliquez ci-dessous pour télécharger la plaquette

    Plaquette terre de Jeux 2024

    SPORT ET PARTAGE...


    Cliquez ci-dessus pour télécharger la plaquette.
    Pour des renseignements complémentaires n'hésitez pas à contacter Clément au 03.22.47.34.96
    Cliquez ici pour télécharger la demande d'aide.

    "LA SOMME DES OLYMPIQUES"

    DIAPORAMA DU COLLOQUE : "PARTENARIATS PRIVES : COMMENT SE MOBILISER EN TANT QU'ASSOCIATION SPORTIVE..."


    CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DIAPORAMA...